En attendant…Dan Added

En attendant…Dan Added

On voulait revenir sur un événement qui nous tient à coeur, qui n’est autre que les Championnats de France ! Et pour cela, quoi de mieux que d’interview un de ses vainqueurs, Dan Added, en 15/16 ans lorsqu’à l’époque on jouait à Roland Garros dans les conditions des pros, il connaît bien lui ! Bonne découverte !

Portrait

Nom : Added

Prénom : Dan

Âge : 18 ans

Ligue : Alsace

Débuts au tennis : 3 ans

Classement ATP : 1146ème (Octobre 2017)

Meilleur classement : 1146ème (Octobre 2017)

Coach(s) : Christophe Henry (ligue) et Nicolas Delpech (physique)

Titre(s) : 14 (dont 4 ITF Junior et Champion de France 15/16 ans)

Plus grosse victoire ATP : Added b. Okala (FRA, 464ème ATP, Saint Dizier) : 7-6/7-6

Pour continuer la découverte, voici l’interview de Dan où il nous parle du circuit secondaire, de ses ambitions et de ses entraînements

Contexte : Dan a donc réalisé une performance face à Jules Okala (top 500) à Saint Dizier et repart avec 1 point ATP, puis il est allé en Allemagne où il remporte le double avec un allemand et prend 1 point là aussi en simple.

Bonjour Dan, merci d’avoir accepté notre demande

Si tu devais te décrire en 3 mots…

Dan : Je dirais attentionné dans la vie, persévérant et sérieux.

Quel est ton plus beau titre et pourquoi ?

Dan : Quand j’ai été Champion de France en 2015 en 15/16 ans car c’est le plus gros titre que j’ai gagné, les France restent une référence donc ça lui apporte pas mal de valeur. Sur l’international j’en ai gagné mais les conditions étaient moins bonne, ce titre je l’ai gagné à Roland Garros au cours d’une année où j’étais revenu sur Strasbourg pour m’entraîner, c’était compliqué car je venais de quitter la Fédération et finalement ça s’est bien goupillé.
En plus j’ai gagné ce titre fin août soit 1 an après mon changement, donc c’était une belle récompense à l’année donc c’est celui-là pour l’instant.

Actuellement, tu es meilleur en double qu’en simple à l’ATP. Comment expliquerais-tu ce fait là ?

Dan : Alors il y a plusieurs explications. Déjà la première, c’est que j’ai un bon partenaire avec qui j’ai gagné 3 tournois (Albano Olivetti) qui est très bien classé en simple et en double et pas loin du top 150 pour ce dernier. Moi je suis à l’aise en double depuis l’âge de 7 ans dans ces environs là, j’ai découvert cette discipline très tôt, un peu comme le simple et je me suis très vite pris au jeu. Et aussi le fait de travailler ce point, de jouer sur chaque tournoi le simple et le double, développe un jeu de double que certains joueurs n’ont pas, il y a moins de très bons joueurs en double.
Il y a pas grand monde attiré par la discipline, moi je le suis je prend beaucoup de plaisir et pour l’instant, mon jeu est un peu plus solide en double.

2 (2).png

Entre quelques points gagnés en simple et 3 défaites encourageantes contre des top 400, que retiendras-tu de ton début d’automne et pourquoi ?

Dan : Je retiens que je suis en net progrès, et avant ça j’avais perdu 7-6 au 3ème set à top 300 en Allemagne en Août qui est ma première défaite encourageante. Cet automne, il y a eu aussi l’US Open Junior, où je me suis incliné au 1er tour face au futur vainqueur du tournoi (6-3/6-4) mais je sentais qu’il y avait des choses qui se passaient contrairement à Wimbledon où je perds là aussi sur le vainqueur mais je me fais un peu éclater. Des choses avaient changé, une prise de conscience sur pleins de choses et mon jeu s’était développé, j’ai eu un petit déclic qui m’a permis de progresser et maintenant j’attends le gros.
Je sens que je progresse, que j’inquiète de semaine en semaine des joueurs bien classés, que je suis de moins en moins loin et il y a eu ce déclic à Troyes en Futures où j’ai battu Tabatruong et Roumane, 2 très bons joueurs avec un niveau auquel je m’attendais pas, ça m’a libéré et m’a donné confiance. Donc je ne saurais pas quelle réponse choisir, il y a des défaites qui sont comme des victoires pour moi.

Prochainement, où vas-tu te diriger et avec quelles ambitions ? Quelles sont tes sensations en cette période ?

Dan : Je vais me diriger sur des Futures avec notamment Saint Dizier la semaine prochaine où j’ai eu une wild card. Après je ne sais pas trop, il y en aura un ou deux mais surtout après une grosse période foncière. Donc les objectifs ça va être de prendre des points sur ces tournois-là et puis après tout donner à l’entraînement pour bien progresser physiquement et continuer de développer mon jeu, le tout pendant 6 semaines ou alors 4 et je repars sur des tournois mais je ne sais pas encore, la programmation en Futures est compliquée à anticiper.

3 (2).jpg

« J’ai tout pour performer je pense »

Parles nous de ta structure d’entraînement. En es-tu satisfait et qu’est-ce qu’elle t’apporte concrètement ?

Dan : Moi officiellement je suis au Pôle Espoir de Strasbourg, j’ai un entraîneur qui est un peu détaché avec moi, c’est Christophe Henry de la Ligue d’Alsace qui me connaît bien depuis l’âge de 9 ans. Dès que je suis rentré du Pôle France de Poitiers, c’est lui qui m’a repris et on a tout de suite fait du bon boulot et on continue mais cette année, il a souhaité se détacher un peu pour plus me suivre en tournois donc la ligue me met à disposition l’entraîneur.
Après, j’ai un préparateur physique qui s’appelle Nicolas Delpech, lui est en privé et ça se passe très bien là aussi, voilà les 2 acteurs principaux. Je suis vraiment satisfait, c’est sur mesure tout est adapté donc je suis content de ce qui se passe et à côté de ça, j’ai un préparateur mental que je vois de temps en temps et le CREPS m’aide un peu, j’ai tout pour performer je pense.

Penses-tu avoir un jeu plutôt offensif ou défensif et pourquoi ? Décris le :

Dan : Quand j’étais petit, c’était plutôt un jeu défensif en contre attaque mais avec les années il évolue, je passe sur un style offensif toujours basé sur le contre avec toujours ma base du fond de court. Je m’appuie sur un meilleur service aussi donc forcément ça aide, je retourne pas trop mal ce qui permet de prendre l’échange à mon compte donc je dirais contreur offensif.

Tu es actuellement sur le circuit secondaire. Quelles sont les conditions de jeu et de vie au quotidien ? Quel est ton avis sur le sujet ?

Dan : J’ai beaucoup fréquenté jusqu’ici les tournois en France ou à proximité en Allemagne etc. Donc soit on tombe dans un club où c’est l’événement de l’année, tout le monde est motivé au niveau de la préparation, ou alors on tombe à un endroit où tout le monde s’en fout. Donc les conditions en semaine il y a personne sauf en soirée, mais tu es vachement dans l’anonymat, des entraînements où il y a personne et quelques spectateurs lors de tes matchs et puis derrière, tu finis ton match et tu as la journée de libre, beaucoup de temps perdu à attendre ton match même si c’est le tennis mais selon les clubs ça varie, parfois c’est glauque et tu viens juste prendre tes points.
Après donc, tu payes tout donc forcément tu perds de l’argent entre les voyages, les nuits d’hôtel et les repas et en plus en Allemagne ils te prennent des taxes supplémentaires donc aller en tournoi là bas pour au final faire un premier tour, tu te prends 150 euros et tu as payé 10 repas et 5 nuits sur place donc c’est pas du tout rentable pour l’instant. Tu te dis que tu veux essayer de progresser pour ne pas rester là trop longtemps, et quand tu fais New York-Forbach, ça change ! Et le Futures que j’aime le plus jusqu’ici c’est Troyes, ils sont super gentils et à l’écoute, tu es le roi là bas donc c’est vraiment top.

4 (2).jpg

Quel est ton rêve le plus cher ?

Dan : Tout le monde a le même, c’est d’être numéro 1 mondial et gagner des grands chelems. EN terme de rêve, difficile de distinguer mais avec l’âge, on devient réaliste et on garde la tête sur les épaules. Donc d’abord se fixer un objectif plus bas, je sais que j’ai envie de rentrer dans les 100, et si j’y arrive je mettrais la barre plus haute. Avec les compétitions, je gagne en réalisme, je sais comment ça joue et pleins de choses, donc faire palier par palier pour ne pas être déçu.

Comment vois-tu la saison prochaine ?

Dan : Moi forcément sur la 1ère partie de l’année, ce sera des Futures et j’espère intégrer rapidement le top 700. Jusqu’au top 500, on monte assez rapidement je le sais bien donc essayer de gagner des Futures et commencer les qualifications de Challenger voire une wild card tableau pour comparer et voir les différences de niveau. Donc voilà principalement des Futures et essayer les Challengers car si je les fais, ça veut dire que ça se profile bien.

Merci Dan pour ta disponibilité et ta gentillesse. A très bientôt !

Crédits photos : Dan Added

Les Reporters Incrédules – 6 Novembre

Publicités

2 réflexions au sujet de « En attendant…Dan Added »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s