En attendant exclusif avec Gabriel Rebaudengo

En attendant exclusif avec Gabriel Rebaudengo

Pour la première fois depuis notre création fin 2016, on a décidé de vous faire découvrir encore plus jeune, à la façon « les Reporters », ludique et intéressante, il s’agit du jeune gardien de but Gabriel Rebaudengo ! Passionné de football et très prometteur, c’est avant tout un destin et un double projet hors norme ! Découverte !

En football,nous vous proposons de découvrir le poste de gardien de but à travers les yeux de Gabriel, jeune gardien de but de 2006. Aujourd’hui gardien titulaire en U13 à La Salésienne de Paris, il nous explique son parcours qui a commencé en foot en salle à la PSG Academy en tant que joueur.

Bonjour Gabriel, merci d’avoir accepté notre demande

Si tu devais te décrire en 3 mots…

Gabriel : Travailleur, serviable et joueur.

Dans le poste de gardien de but, qu’est-ce qui te motive le plus et qui te plaît vraiment ?

Gabriel : J’aime bien plonger et aller au duel, servir les autres en faisant des bonnes relances, être le héros quand je fais un bel arrêt, c’est comme si je marquais un but.

Quelle préparation faut-il pour être gardien ? A quoi ressemble ton entraînement ?

Gabriel : A l’entraînement, je travaille beaucoup les prises de balle et forcément les plongeons, au sol surtout car c’est le plus dur pour nous les gardiens. On travaille aussi le déplacement et le jeu au pied sans l’oublier, car même si on n’est pas joueurs de champs on fait les 6 mètres et on est comme un défenseur à jouer haut pour suivre le bloc équipe, et donc à participer au jeu en dehors de la surface.

2.jpg

Quels sont tes atouts et tes faiblesses ?

Gabriel : Moi mon atout ce sont les sorties, les un contre un car à chaque fois que je sors, je sais que je vais l’arrêter donc je suis heureux d’être en duel. Si je ne l’arrête pas, je me dis que c’est de ma faute mais aussi celle des défenseurs et j’essaye de les remotiver et je leur dis que c’est pas grave et que l’on peut encore remonter. Et je dirais que ma faiblesse sont les sorties aériennes car je suis encore petit, et le jeu au pied long que je dois encore beaucoup améliorer.

Tu as passé 2 ans à la PSG Academy. Qu’as-tu appris là-bas, et que retiendras-tu de cette aventure que tu as vécu ?

Gabriel : J’ai appris beaucoup de choses comme toutes les bases techniques car j’ai commencé joueur avant d’être gardien. Beaucoup de jeu au pied sur des petits espaces et les réflexes avec les tirs de très près, je me faisais vraiment fusiller ! Comme ils me trouvaient bon j’ai été sélectionné pour représenter la France pour la PSG Cup face aux autres pays durant deux années de suite et ce sont des très beaux souvenirs. Et je n’oublierai pas non plus tous les autres tournois que j’ai faits, même ceux que j’ai perdus car on apprend beaucoup de nos échecs.

3.JPG

« On apprend beaucoup de nos échecs »

De quel gardien t’inspires-tu et pourquoi ?

Gabriel : Forcément j’aime Neuer et ses arrêts réflexes car on dirait un robot, il ne bouge vraiment pas car il est bien placé, c’est une machine. Depuis son arrêt avec son bras où il ne tremble pas je suis beaucoup ce gardien et regarde ses matchs. Après, il y en a plein d’autres comme Ruffier et Reynet car ils font de très bons arrêts.

Selon toi, quelle est la différence entre grand terrain et petit terrain ?

Gabriel : Il y a d’abord la zone, car je devais m’arrêter à chaque fois devant cette fichue zone sur petit terrain alors que sur grand terrain, je peux m’amuser à sortir autant que je veux, une libération ! Sur grand terrain on peut vraiment plonger dans les pieds, sur petit terrain non à cause de la zone, mais les cages sont plus petites et on plonge moins.

4.jpg

Comment te sens-tu à ton club au niveau ambiance, infrastructures et résultats ?

Gabriel : Je me sens bien. J’ai commencé U11 en équipe B et je me suis vite imposé. J’aimais beaucoup jouer avec eux. Et puis après je suis monté en A, la première fois c’était pour remplacer le gardien titulaire car il ne pouvait pas venir lors d’un tournoi départemental, puis le coach m’a fait de plus en plus confiance pour jouer en A en fin de saison. Aussi sur un autre tournoi, j’ai été convoqué avec l’autre gardien et on a même pu jouer sur le terrain en joueur de champ, quand l’un était dans les cages, l’autre était sur le terrain, c’était très sympa comme expérience.
Cette année La Salésienne me fait confiance pour jouer en équipe première U13 alors que je devrais jouer en U12. Il y a une super ambiance et en plus nous avons gagné tous nos matchs de championnats depuis le début de saison.

Quel serait ton rêve ?

Gabriel : Ce serait d’être gardien professionnel bien sûr, surtout à Monaco car ma famille vient de là-bas et je les supporte beaucoup !

Merci beaucoup Gabriel pour toutes tes réponses et ton sérieux ! Merci aussi à toi Emmanuel son père, pour ta grande contribution !

Crédits photos : Emmanuel Rebaudengo

Les Reporters Incrédules – 9 Novembre

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s