En attendant…Thomas Roche

En attendant…Thomas Roche

Les talents se succèdent en interview chez nous et aujourd’hui, nous continuons dans le football avec Thomas Roche, 16 ans et jeune gardien du Dijon FCO ! Il est ambitieux, plein d’espoir et surtout travailleur, découvrez le en exclusivité chez nous !

Portrait

Nom : Roche

Prénom : Thomas

Âge : 16 ans

Région : Bourgogne-Franche Comté

Débuts au football : 11 ans (en club)

Statistiques 2017-2018 : Non communiquées

Équipe actuelle : Dijon FCO

Équipe préférée : Non communiqué

Spécialité : Non communiqué

Pour mieux apprendre à le connaître, voici son entretien où il nous parle de ses débuts dans le foot, de son arrivée à Dijon ou encore de ses qualités et défauts

Bonjour Thomas, merci d’avoir accepté notre requête

Si tu devais te décrire en 3 mots…

Thomas : Je suis généreux, gentil et timide.

Quel est ton plus beau titre jusqu’ici et pourquoi ? Qu’à-t-il de particulier à tes yeux comparé à un autre ?

Thomas : Mon plus beau titre c’était en U13 avec le FC Sens, quand j’ai été élu meilleur gardien d’un tournoi international à Troyes, il y avait plein de clubs pros à l’époque et moi j’étais en amateur. Sinon la plus belle victoire je dirais que c’est au tournoi de Montaigu avec l’équipe de France contre l’Argentine en mars dernier, car c’était un match compliqué où on a été menés, et finalement on a inversé la tendance et on l’a emporté.

Comment en es-tu arrivé à signer à Dijon ? Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre ce club, en quoi est-il attractif ? Que penses-tu de sa phase actuelle en Ligue 1 ?

Thomas : Après mon passage à Sens, j’ai intégré le pole espoir de Dijon à 14 ans avant de faire des essais dans plusieurs clubs, mais le projet du DFCO m’a intéressé, l’entraîneur des gardiens me parlait par message et venait à mes séances et ça a beaucoup joué. Je m’attendais pas au début de saison que Dijon a fait, après une préparation compliquée je suis très content pour eux surtout que je vois qu’il y a énormément de jeunes joueurs qui jouent, ça me donne envie !

2.jpg

En quelle division joues-tu avec tes coéquipiers, où se situe l’équipe dans ce championnat ? T’es-tu bien intégré au groupe et comment t’y sens-tu ?

Thomas : Donc là c’est ma deuxième année, l’an passé j’ai mis du temps à m’intégrer parce que je suis quelqu’un de réservé et assez timide mais au fur et à mesure du championnat, mes coéquipiers ont commencé à me mettre à l’aise donc maintenant je suis bien. L’année dernière, on est arrivé troisième derrière l’AS Saint-Etienne et l’Olympique Lyonnais et devant l’AJ Auxerre et Clermont Foot, on avait un championnat assez relevé et personnellement, je pense avoir fait une bonne saison car j’ai fait 15 matchs sur 25 et j’ai pris seulement 10 buts donc je suis content de moi surtout qu’on a pris 5-0 contre l’ASSE donc devant c’était très fort.

Tu as aussi été sélectionné en Equipe de France cette année, que retiendras-tu de cette expérience Bleue ? En quoi Clairefontaine est un lieu qui est impressionnant ?

Thomas : Je ne sais pas comment expliquer mais c’est magnifique de porter ce maillot. Quand on passe devant le château de Clairefontaine, on se dit que les plus grands joueurs français sont passés là (Zidane, Henry etc…), on a aussi la chance de jouer sur la pelouse du stade Pierre Pibarot, c’est là ou s’entraîne l’équipe de France A donc c’est beau aussi. La première sélection que j’ai faite, je ne m’y attendais pas vraiment parce que 3-4 mois auparavant, je jouais en U15 au niveau départemental, c’est un beau parcours !

3.jpg

« C’est magnifique de porter ce maillot »

En tant que gardien de but, quelles sont tes qualités et au contraire tes défauts ? Est-ce qu’il y a un point que tu travailles plus qu’un autre à l’entraînement ?

Thomas : Je pense que ma qualité première c’est la communication, parce que je parle énormément sur un terrain et ensuite le jeu au pied, j’ai presque les deux mêmes pieds aucun n’est plus fort que l’autre. Ensuite les défauts, je suis pas toujours concentré et j’ai des petits moments d’inattentions, et il y a aussi les sorties aériennes où je ne suis pas très régulier, c’est ce que je travail beaucoup à l’entraînement.

Selon toi, quel est aujourd’hui le meilleur gardien au monde et pourquoi ? As-tu des points communs avec lui ?

Thomas : Moi je dirais Steve Mandanda, il y a plein de gens qui le jugent sur ses mauvaises performances mais les gens ne voient pas tout ce qu’il fait au quotidien, il a sauvé Marseille et je pense que c’est le meilleur à son poste. Après, le point commun que l’on a c’est que lorsque l’on prend un but, on se dit toujours qu’il y avait quelque chose à faire car aucun but n’est imparable à notre avis, c’est mental !

4.jpg

A quel âge et comment as-tu débuté la pratique du football ? Au début, étais-tu destiné à devenir gardien de but ou cela s’est fait naturellement ?

Thomas : J’ai commencé le foot avec mes amis en région Parisienne à Vélizy, mes parents n’avaient pas les moyens pour que je fasse du foot en club et à ce moment là, je jouais ailleurs que sur un terrain avec mes amis. Ensuite à l’age de 11 ans, j’ai déménagé à Sens où j’ai continué à jouer avec mes amis avant de commencer en club à l’Olympique Martinot à Saint-Martin-du-Tertre, c’est un petit club à coté de Sens. J’ai fait 6 mois là bas en étant joueur de champ et je suis parti à la fin de la saison dans un autre club à coté qui est le SC Malay-le-Grand, où j’ai encore joué 1 an en tant que non-gardien. Pendant l’été de mon passage en U13, j’ai eu un déclic et je suis devenu gardien et l’année suivante j’ai donc intégré le pole espoir à Dijon.

Quel est ton rêve le plus cher ?

Thomas : Déjà étape par étape, ce serait de signer mon premier contrat pro parce que depuis tout petit, je rêve de ça et pourquoi pas avec mon club formateur !

Comment vois-tu ton avenir jusqu’à tes 18 ans ?

Thomas : Moi pour l’instant je suis très bien à Dijon, je vois que le club me fait confiance donc on va essayer de rester le plus longtemps possible ici et après de décrocher un contrat pro dans mon club formateur.

Merci Thomas pour nous avoir consacré du temps et pour ta gentillesse. A très bientôt !

Crédits photos : Thomas Roche

 

Pavel Clauzard/Martin Lhôte – 9 Septembre

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s