En attendant…Mathis Moysan

En attendant…Mathis Moysan

Un de nos reporters, Mattéo Fondin, a pu rencontrer un jeune tennisman à l’occasion d’un tournoi normand, il s’agit de Mathis Moysan ! Le pensionnaire du TC Grégorien né en 2001 s’est confié à nous, lui qui est un des espoirs du tennis français, découvrez le ici !

Portrait

Nom : Moysan

Prénom : Mathis

Âge : 16 ans

Ligue : Bretagne

Débuts au tennis : 5 ans

Classement français : -2/6

Coach(s) : Sébastien Villette

Titre(s) : Non communiqué

Meilleure performance : Moysan b. Angele (N°85, France 17/18) : 6-4/6-2

Pour compléter ce petit portrait, voici l’interview de Mathis qui revient sur ses Championnats de France, sa personnalité ou encore ses ambitions

Contexte : Mathis est en lice aux Internationaux de Sarreguemines (15 000$) pour les qualifications et se classe toujours -2/6

Bonjour Mathis, merci d’avoir accepté notre invitation

Décris toi en quelques mots :

Mathis : Je dirais timide, bosseur et rigoureux.

Tu as participé aux Championnats de France de tennis en 17/18 ans il y a quelques temps, comment t’étais tu préparé pour cet événement et es-tu satisfait de ta performance ? Arrivais-tu en confiance après tes dernières compétitions ?

Mathis : Je n’ai pas eu de préparation particulière car j’ai su assez tard que j’étais sélectionné pour y participer, j’ai juste enchaîné les tournois sur terre notamment en Normandie, ces derniers m’ont d’ailleurs mis en confiance. C’est la première fois que j’ai réussi à tenir physiquement sur une tournée aussi intense et de plus, les résultats ont suivi puisque j’ai décroché plusieurs victoires à -2/6 ainsi qu’une à -15, mon jeu était donc bien en place !

Tu joues actuellement au TC Grégorien, expliques nous ce choix qui t’a contraint de quitter ta famille durant la semaine :

Mathis : En fin de classe de troisième, j’ai longuement réfléchi à toutes les possibilités qui s’offraient à moi si je voulais me consacrer pleinement au tennis. Dans mon club d’origine à Quimper, je serai devenu le joueur le mieux classé, donc changer de club était le moyen d’avoir de meilleurs partenaires d’entraînement, dont Manuel Guinard qui va bientôt rentrer dans le top 400 ATP. Mais c’est surtout le fait de retrouver mon coach que j’avais lorsque j’ai débuté et en qui j’ai entièrement confiance qui m’a fait choisir ce club, mes parents m’ont soutenu dans cette démarche.

2.jpg

À quoi ressemble une journée type pour toi ?

Mathis : En période d’entraînement, je me lève à 7h30 et je consacre quatre heures au travail scolaire, souvent de 8h à 10h et en début d’après midi. Pour ce qui est du tennis, je m’entraîne souvent jusqu’à 12h30 ainsi qu’en fin de journée, j’ai deux séances donc souvent une avec la raquette et une consacrée au physique.

Abordons à présent des aspects plus techniques du tennis, quels sont tes points forts et à l’inverse, quels sont les coups que tu estimes plus fragiles dans ton jeu ?

Mathis : Je ne pense pas avoir un coup en particulier qui soit supérieur aux autres, je dirais plutôt que ma force c’est de n’avoir aucun gros point faible, je pense que je suis un joueur assez complet donc j’améliore l’ensemble de mon jeu. En ce moment, j’essaie davantage de me concentrer sur la finition à la volée ainsi que le service.

3

« Je suis un grand compétiteur dans l’âme ! »

À quel âge as tu frappé tes premières balles et qu’est-ce qui t’a donné envie de poursuivre la pratique de ce sport jusqu’à y consacrer la plupart de ton temps ?

Mathis : J’ai débuté à 5 ans et demi car je suivais mes deux sœurs à chacun de leurs entraînements et pour m’occuper, je jouais dans le couloir et leur entraîneur m’a observé et m’a proposé une raquette, car il trouvait que je me débrouillais assez bien. Le tennis est devenu ma passion quand j’ai commencé à gagner beaucoup de matchs car je suis un grand compétiteur dans l’âme !

As tu des joueurs qui sont actuellement sur le circuit ou qui l’ont été dont tu t’inspires pour améliorer ton jeu ?

Mathis : Non pas vraiment, je sais que c’est assez atypique comme réponse mais je ne serai pas capable de dire si j’ai un joueur préféré, bien sûr j’admire tous les plus grands mais j’essaie surtout d’être moi même. En ce moment, je prends tout de même un peu exemple sur Manuel Guinard que je connais bien et qui a eu une progression fulgurante cette année, gagnant près de 400 places au classement ATP.

4

Quel est ton objectif en terme de classement pour la fin de saison ? Sur le plus long terme quel serait ton rêve ?

Mathis : Je ne fais plus de tournois d’ici Septembre donc je serais sûrement à -2/6, mais ce n’est pas le plus important à mes yeux car j’observe ma progression plutôt par rapport à mon niveau de jeu, le classement n’en est que la conséquence. Mon rêve serait comme la plupart des joueurs français je pense, de gagner Roland-Garros et d’être sélectionné en Coupe Davis, jouer sous les couleurs de la France serait une grand fierté !

Un grand merci à toi Mathis pour ton accessibilité et ta sympathie. A bientôt !

Crédits photos : Open des Maisons Kerbaty, Breizh Tennis Pro et Mathis Moysan

 

Mattéo Fondin – 22 Septembre

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s