En attendant…Mathis Desloges

En attendant…Mathis Desloges

L’hiver approche à grands pas et la reprise de la saison des sports d’hiver aussi, avec notamment le ski de fond qui réussit plutôt bien aux Français, et aujourd’hui nous allons vous présenter un jeune espoir de ce sport qui prendra la relève un jour, il s’agit de Mathis Desloges ! Découvrez le en exclusivité et sans concessions chez nous !

Portrait

Nom : Desloges

Prénom : Mathis

Âge : 16 ans

Région/Club : Auvergne Rhône-Alpes/Les 7 Laux

Débuts au ski : 6 ans

Classement français : 1er

Podiums : 7

Titre(s) : 12 (dont 2 Championnats d’Europe de ski de fond)

Plus grosse performance : Champion d’Europe à Cogne (ITA)

Pour approfondir ce petit portrait, voici l’interview de Mathis où il revient sur sa saison dernière, son choix pour le ski de fond ou encore ses qualités/défauts

Bonjour Mathis, merci d’avoir accepté notre demande

Si tu devais te décrire en 3 mots…

Mathis : Bosseur, rigoureux et joueur.

Quelle est ta plus belle victoire jusqu’ici et pourquoi ? En quoi est-elle marquante à tes yeux ?

Mathis : Je dirais la victoire en Coupe d’Europe en Italie de l’hiver dernier, parce que c’était le plus grand rendez vous avec le plus gros enjeu et selon moi, pour être un grand sportif il faut participer aux plus grandes courses.

En Mars 2018, tu devenais Champion de France de ski de fond en U16, quel souvenir gardes-tu de ce titre ? Est-ce la récompense ultime pour un fondeur à ton âge selon toi ?

Mathis : Selon moi, c’est un grand titre parce que ça veut dire que tu as été bon durant toute la saison, ce sont pleins de courses que l’on additionne en terme de points, ça montre la régularité d’un athlète.

2

Parles nous de tes résultats la saison dernière, es-tu satisfait de ce que tu as accompli en 2017-2018 ? Avec quels objectifs vas-tu attaquer cette nouvelle année ?

Mathis : En terme de résultats, j’ai fait ce que j’espérais dès la saison dernière avec les deux victoires au général en biathlon et ski de fond, ensuite il y a eu la Coupe d’Europe et en fin de saison une course en Norvège même si ce n’était que du bonus. Pour cette nouvelle année, je vais essayer d’être présent sur les Coupes d’Europe, où j’aimerais avoir de bonnes sensations et être en forme.

Pourquoi as-tu décidé d’arrêter le biathlon pour te consacrer au ski de fond ? Qu’est-ce qui a motivé ton choix en particulier ?

Mathis : En terme de préparation, ça prend un temps énorme donc autant le consacrer à quelque chose que l’on aime vraiment faire, je préfère les moyens d’entraînement du fond par rapport à ceux du biathlon. Ça n’a pas vraiment de rapport avec le niveau, c’est plus une question de plaisir.

3

« C’est plus une question de plaisir »

Tu es actuellement licencié au CO7 Laux et membre du Pôle Espoir de Villars de Lans, comment te sens-tu là-bas ? Quel est ton programme dans une semaine ?

Mathis : Le Pôle Espoir c’est une section, c’est un regroupement de sportifs de différents sports qui permet des aménagements horaires pour combiner les études avec notre discipline sportive. Au niveau de la programmation, la saison je l’ai faite sur 11 mois car le mois de Mai on est plutôt en repos, sinon dans l’année je suis pas loin de 700 heures. Les semaines varient, on est sur 3 semaines volume et 1 semaine récupération, les semaines volume on est entre 20 et 25 heures et une semaine récup’ c’est plus entre 8 et 12. Et la section nous aide à ce que ce soit un projet autant scolaire que sportif, dans mon cas je suis actuellement en première S.

Quelles sont tes qualités et tes défauts sur les skis ? A ton avis, dans quels domaines faut-il être costaud pour réussir dans ton sport ?

Mathis : Je pense que devenir un champion, c’est être bon au moment où on lui demande d’être bon, donc c’est être en forme, être prêt autant mentalement que physiquement. Le mental joue dans la tactique et dans la forme, le mental et le physique sont liés, après je dirais que c’est toute la préparation qu’il y a derrière qui est la plus importante. En point fort, je bosse beaucoup, ça c’est une qualité je pense et je me fait plaisir en faisant ça, après en défaut c’est vouloir trop en faire.

4 (2)

Aux Jeux de Pyeongchang en Février dernier, le ski de fond français a rendu une copie plutôt bonne avec des médailles à la clé, est-ce un sport sous-médiatisé et « délaissé » selon toi ? Dans ton cas, as-tu des sponsors et es-tu beaucoup suivi ?

Mathis : Je ne pense pas que ce soit un sport sous-médiatisé contrairement à d’autre sports qui le sont encore moins, après c’est sur que l’on est pas médiatisé comme le biathlon, comme le foot et comme d’autres gros sports. Ca progresse petit à petit avec les JO notamment, ça a amené plus de monde vers ce sport et nous sommes sur la bonne voie. Même les sponsors sont présents, j’en ai et ils m’aident beaucoup, je pense que sans eux je n’aurais pas ce niveau. Je travaille avec Rossignol en grande majorité, il y a aussi Simon Fourcade Nordic, Fenioux Multisports et Bliz Eyewear.

Quel est ton rêve le plus cher ?

Mathis : Ce serait une médaille olympique, je pense qu’il n’y a pas meilleure récompense dans ce sport que ça.

Un petit mot pour ta famille et pour tes fans ?

Mathis : Je remercie ma famille qui m’aide beaucoup depuis le début et encore maintenant, sans eux je n’aurais pas le niveau donc c’est à eux que je dédie beaucoup de choses. Après j’ai un coach aussi qui m’aide énormément et je le remercie aussi, c’est Cyril Quartelli qui est aux 7 Laux.

Merci Mathis pour ta bienveillance et pour nous avoir accordé de ton temps. A très bientôt parrain !

Crédits photos : Mathis Desloges

 

Pavel Clauzard/Martin Lhote – 23 Octobre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s