Bilbao maître à l’Aquila !

Bilbao maître à l’Aquila !

C’est une septième étape du Giro d’Italia 2019 qui s’annonçait palpitante avant le départ avec un doublé italien Conti/Carboni en tête au général avec ce premier possédant 1 minute 40 d’avance au général. Pello Bilbao devance finalement Tony Gallopin au finish mais cela ne chamboule pas le général, résumé ici !

Le profil de l’étape :

T20_Cervinia_alt

Analyse du profil : C’est un étape assez vallonnée dans l’ensemble qui pourrait réussir aux puncheurs spécialistes ou alors aux baroudeurs du fait de sa côte de 2ème catégorie à 50 kilomètres de l’arrivée et de son final escarpé.

Un français a bien failli s’imposer ce vendredi à l’Aquila, en la personne de Tony Gallopin (AG2R la Mondiale) qui s’est classé second de cette étape. Tout a commencé avec une échappée de 20 coureurs qui a pris la fuite très tôt dans la journée mais est rapidement rejointe, avant que 12 d’entre eux ne reprennent les devants. Elle comptera jusqu’à 2 minutes d’avance à 20 kilomètres du terme !

3 (OA Sport)

Puis 5 coureurs arrivent à se détacher des autres : Davide Formolo (ITA, Bora), Mattia Cattaneo (ITA, Androni), Pello Bilbao (ESP, Astana), Tony Gallopin (FRA, AG2R) et Lucas Hamilton (AUS, Mitchelton). L’échappée ne faiblira pas jusqu’à la dernière difficulté du jour longue de 1km à 7,5% de moyenne, c’est le moment que choisit Bilbao pour placer son attaque que personne ne suivra, ses adversaires sûrement exténués par l’effort produit toute la journée.
Malgré une grosse relance de Formolo, le petit groupe ne reviendra jamais sur le Basque qui s’adjuge cette 7ème étape. Derrière, c’est Tony Gallopin qui remporte le sprint devant Formolo qui complète le podium. Au général, c’est toujours le local Valerio Conti (UAE Emirates) qui est leader devant José Joaquim Rojas (ESP, Movistar) et Giovanni Carboni (ITA, Bardiani), alors que les grands leaders sont à plusieurs minutes !

Notre avis : Le Giro change complètement de profil avec l’arrivée des massifs montagneux et des vallons, et les Italiens sont pour l’instant à la fête. Une échappée a pu aller au bout et Bilbao a trouvé les ressources nécessaires pour y arriver, Conti reste en rose et les favoris toujours éloignés au général !

Crédits photos : Polskie Radio, Today Cycling et OA Sport

 

Matthias Larmet – 18 Mai

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s